Anti-stress

Il y a beaucoup de mesures à prendre pour aider votre corps et votre esprit à rester calmes et à faire face à des niveaux de stress élevés pendant la crise sanitaire mondiale actuelle. Pour s’adapter au stress, il est primordial de commencer par des mesures visant à soutenir le fondement même de votre santé.

Un sommeil suffisant.

Privilégiez 7 à 8 heures de sommeil par nuit. C’est pendant le sommeil que le corps se guérit et se répare. Un repos adéquat est donc nécessaire pour pouvoir combattre le stress pendant les heures d’éveil. Le cerveau libère de la mélatonine, une hormone qui aide à s’endormir et à rester endormi. Vous pouvez prendre de la mélatonine sous forme de supplément avant le coucher pour vous endormir, sans que cela n’entraîne d’accoutumance.

 

Une alimentation saine.

Une bonne alimentation peut contrebalancer l’impact négatif du stress en soutenant le système immunitaire, en stabilisant l’humeur et en abaissant la tension artérielle. Choisissez des céréales complètes pour un apport en vitamines B, notamment l’acide pantothénique (vitamine B5), des fruits et des légumes pour un apport en fibres qui contribuent à stabiliser le sucre, pour la vitamine C et les phytonutriments, des protéines maigres pour la santé du système immunitaire et des aliments riches en acides gras oméga-3 pour combattre l’inflammation.

 

De l’activité physique.

L’exercice est un excellent moyen de diminuer les hormones du stress comme le cortisol et l’adrénaline, et d’augmenter les endorphines qui sont les analgésiques et les rehausseurs d’humeur naturels de l’organisme. Faire régulièrement de l’exercice pendant 20 à 30 minutes par jour peut améliorer la circulation, augmenter la confiance en soi, détendre et contribuer à un sentiment de bien-être. Pratiquez des activités que vous aimez et que vous pouvez faire à la maison si vous devez y rester, comme le yoga, la danse ou l’entraînement en circuit.


Brèves sorties à l’extérieur.

L’air frais est puissant et la beauté de la nature permet de se recentrer, que vous marchiez dans une rue urbaine bordée d’arbres ou que vous vous promeniez dans une forêt dense. Prenez cinq minutes à l’extérieur pour vous ressourcer et réinitialiser les déclencheurs de stress.

 

Une bonne hydratation.

Le corps est composé à 60 % d’eau ; il n’est donc pas étonnant que l’hydratation soit essentielle au bon fonctionnement des mécanismes sains de réponse au stress. Vous avez aussi plus de chances de vous déshydrater en cas de stress, car le rythme cardiaque augmente et la respiration devient plus rapide, ce qui entraîne une perte de fluides. Éloignez le stress en buvant de l’eau et des tisanes, et évitez les boissons caféinées ou sucrées qui peuvent déshydrater.

 

Une glycémie stable

Le facteur de stress interne le plus important est la fluctuation du taux de sucre dans le sang. Évitez les sucres raffinés et les aliments transformés qui peuvent provoquer des variations en dents de scie, provoquant des poussées inutiles de cortisol (l’hormone du stress). Limitez le plus possible le déséquilibre de la glycémie en mangeant à des heures régulières, en incorporant des protéines à chaque repas, en choisissant des aliments à faible indice glycémique et en augmentant votre consommation de fibres par des céréales complètes ou des suppléments de fibres.

 

Un soutien en micronutriments.

Le stress physique et mental peut amener l’organisme à épuiser ses réserves de vitamines et de minéraux, en particulier les vitamines B et le magnésium, ce qui contribue aux troubles de santé liés au stress, par exemple malaise général, fatigue, tension musculaire et absence de concentration. Les vitamines B5 et C sont importantes pour une réponse antioxydante saine au stress. Elles sont hydrosolubles, ce qui signifie que le corps ne les emmagasine pas bien et qu’il faut en consommer quotidiennement sous forme d’aliments complets et de suppléments. Il est plus difficile d’obtenir suffisamment de magnésium à partir des aliments pour compenser les pertes dues au stress. Essayez de prendre du citrate de magnésium en poudre mélangé dans de l’eau chaude pour diminuer la tension musculaire et obtenir un sommeil de meilleure qualité.

 

Adaptation au stress par un soutien d’origine végétale.

Les adaptogènes constituent une classe de plantes qui soutiennent les glandes surrénales et améliorent la capacité de l’organisme à gérer le stress. La rhodiole et l’ashwagandha sont des exemples d’adaptogènes. Les nutriments qui contribuent à maintenir l’équilibre des substances chimiques du cerveau comprennent la L-théanine et le GABA ; ils favorisent des taux sains de neurotransmetteurs et procurent une sensation de calme.

 

N’oubliez pas la respiration.

Les techniques de respiration profonde peuvent être très utiles pour reconnecter le corps et l’esprit et freiner la réaction au stress. Réservez de 10 à 20 minutes pendant la journée pour prendre de profondes respirations et vous détendre consciemment afin de vous libérer de vos soucis et de calmer votre esprit.