Astuces pratiques pour la santé du cerveau

Alzheimer's Awareness blog

La plupart des armoires de salle de bain sont remplies de lotions et de potions qui s’attaquent aux signes externes du vieillissement, mais ce qui occupe le plus l’esprit de beaucoup de gens n’est pas leur apparence physique dans cinq, dix ou quinze ans, mais la crainte de la démence, et plus précisément de la maladie d’Alzheimer.

Selon la Société Alzheimer du Canada, plus de 747 000 Canadiens sont atteints d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. Dans le monde entier, plus de 44 millions de personnes souffrent de démence. Le plus grand facteur de risque de l’Alzheimer est l’âge, et le risque de développer la maladie double tous les cinq ans après 65 ans.[1]

La maladie d’Alzheimer peut également affecter les plus jeunes. Cependant, ceci est plus probable si d’autres facteurs de risque sont présents, comme l’hérédité, des traumatismes crâniens et des commotions cérébrales et/ou des maladies cardiovasculaires.

Que faire dès à présent pour réduire le risque de l’Alzheimer et soutenir la santé du cerveau tout au long de la vie ?

Favoriser la santé du cerveau tout au long de la vie

On sait maintenant qu’un grand nombre de saines habitudes de vie qui réduisent ou ralentissent la survenue de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence présentent également des avantages pour la santé en général et tiennent les rides à distance.

Quelques stratégies simples semblent réduire de façon significative le risque de survenue de l’Alzheimer et la rapidité à laquelle la maladie progresse, notamment :

  • Faire régulièrement de l’exercice
  • Éviter un mode de vie sédentaire
  • Avoir une alimentation saine
  • Occuper le cerveau à des activités stimulantes
  • Acquérir de nouvelles aptitudes
  • Bénéficier d’un sommeil de qualité
  • Maîtriser son stress
  • Avoir une vie sociale active

Mais mon père était atteint d’Alzheimer, alors moi aussi sans doute ?

Même si les scientifiques poursuivent leurs recherches en vue de découvrir un traitement pharmaceutique contre la maladie d’Alzheimer, aucun remède miracle n’a encore été trouvé. Si vous prenez soin de votre cerveau pendant que vous êtes jeune, surtout si vous avez une prédisposition génétique à l’Alzheimer, vous pouvez contribuer à réduire le risque de problèmes plus tard.

Des antécédents familiaux de démence augmentent les probabilités que vous soyez vous-même atteint de la maladie ; il en est de même pour les individus porteurs de l’allèle ApoE4. Cependant, ce sont simplement des facteurs de risque. Votre bagage génétique n’entraîne pas la certitude inéluctable que vous souffrirez de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. En effet, votre environnement et votre mode de vie jouent un rôle important dans l’expression des gènes, tout comme les autres facteurs de risque de déficit cognitif. Par conséquent, même si vous présentez un risque élevé, vous pouvez de nombreuses façons abaisser ce risque et ralentir la progression de la maladie si elle se déclare.

Restez actif pour vaincre l’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer représente approximativement 60 à 80 % de tous les cas de démence, et la démence vasculaire compte pour la majorité des autres cas.[2]

Un des meilleurs moyens de réduire votre risque de démence consiste à éviter un mode de vie sédentaire et à pratiquer une activité physique régulière. En effet, l’activité physique favorise la santé cardiovasculaire et réduit le risque de diabète. Ces affections sont liées à l’inflammation indésirable et la détérioration des tissus ainsi qu’à une mauvaise santé circulatoire, lesquelles peuvent provoquer la démence ou aggraver sa progression. Ainsi, maîtriser sa glycémie et prendre soin de sa santé cardiaque sont deux moyens de favoriser la santé du cerveau.

De plus, les blessures à la tête résultant de chutes ou d’accidents sportifs peuvent aussi accroître le risque de démence, y compris de l’Alzheimer. Quand vous faites de l’exercice, assurez-vous de porter un casque protecteur approprié et privilégiez des exercices qui améliorent l’équilibre et la coordination.

L’activité physique régulière peut également contribuer à réduire les effets physiologiques du stress, améliorer la santé circulatoire et l’humeur, favoriser la mémorisation et la créativité, et accroître votre niveau d’énergie, autant d’avantages qui pourraient vous motiver à adopter d’autres habitudes de vie saines.

Alimentation et Alzheimer – Une défense antioxydante

L’alimentation contribue énormément à abaisser le risque d’être victime de maladies telles que le diabète, les maladies cardiaques et la démence. Une alimentation hypoglycémique et anti-inflammatoire, riche en antioxydants, peut aider à protéger les cellules, notamment celles du cerveau, contre les altérations dégénératives. Une recommandation clé concerne l’adoption d’un régime méditerranéen complet incluant :

  • Des noix et des graines
  • De l’huile d’olive
  • Une abondance de fruits et de légumes frais
  • Un peu de poisson gras
  • Un verre de vin de temps en temps
  • Un peu de chocolat très noir

En fait, vous pouvez soutenir la santé de votre cerveau en adoptant un régime favorisant la santé du cœur, exempt de gras trans, de graisses saturées provenant de produits animaux, d’aliments frits, sucrés ou excessivement raffinés. Les recherches montrent aussi que boire 2 à 4 tasses de thé blanc ou vert pourrait aider à soutenir la mémoire et la vigilance,[3] tandis que des antioxydants tels que la curcumine auraient des effets positifs sur la santé cognitive.[4]

La détente, un sommeil de qualité et la stimulation mentale et sociale sont également des facteurs déterminants dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. Puisque septembre est le mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, préparez-vous un thé dans votre tasse portable préférée. Puis partez faire une promenade en bonne compagnie pour stimuler vos neurones et veiller au bonheur et à la santé de votre cerveau et de votre cœur.

References:

[1] Alzheimer’s Association of Canada. Alzheimer’s and Dementia in Canada. Accessed August 2018. Available: https://www.alz.org/ca/dementia-alzheimers-canada.asp

[2] Alzheimer’s Association. What is Dementia? Accessed August 2018. Available: https://www.alz.org/alzheimers-dementia/what-is-alzheimers

[3] Pervin, M., Unno, K., Ohishi, T., et al. (2018). Beneficial Effects of Green Tea Catechins on Neurodegenerative Diseases. Molecules, May 29;23(6). pii: E1297.

[4] Reddy, P.H., Manczak, M., Yin, X., et al. (2018). Protective Effects of Indian Spice Curcumin Against Amyloid-β in Alzheimer’s Disease. J Alzheimers Dis, 61(3):843-866.