Une nouvelle étude menée à la UCLA porte à croire que la curcumine peut améliorer la mémoire, l’humeur et l’attention

Si vous avez de la difficulté à vous concentrer, vous voudrez porter une attention particulière à la plus récente étude menée par une équipe de chercheurs de la UCLA. Dans le cadre d’un essai clinique de dix-huit mois, les chercheurs ont découvert la preuve que la curcumine, ce pigment jaune brillant de la racine de curcuma, peut aider à améliorer l’attention, la mémoire et l’humeur chez des personnes âgées aux prises avec des troubles légers de la mémoire liés à l’âge.[1]

Des recherches antérieures ont bien sûr révélé les bienfaits possibles de la curcumine sur la santé du cerveau, notamment ses effets antioxydants et anti-inflammatoires, ainsi que sa capacité d’influencer l’expression génétique et de protéger les neurones.[2],[3],[4] Le plus récent essai clinique à double insu, à répartition aléatoire contre placebo, s’ajoute à cet ensemble de preuves, montrant que TheracurminMD, la forme la mieux absorbée de curcumine*, améliore les fonctions cognitives chez les adultes.

Pour étudier les effets de la curcumine sur les fonctions cérébrales, les chercheurs ont recruté 40 adultes âgés de 51 à 84 ans souffrant de troubles légers de la mémoire. Ces volontaires ont été répartis au hasard dans des groupes à qui a été administré soit un placebo, soit 90 mg de Theracurmin, deux fois par jour pendant 18 mois. Les chercheurs ont analysé les taux de curcumine dans le sang au début et à la fin de l’étude. Les volontaires ont également été soumis à des évaluations cognitives normalisées tous les six mois.

 

Effets de la curcumine sur la mémoire et l’humeur

Par rapport au groupe témoin, les volontaires qui ont reçu les suppléments de curcumine montraient une amélioration importante de la mémoire et de l’attention, notamment une amélioration de 28 % des tests de mémoire au cours de la période d’essai de dix-huit mois, ainsi qu’une légère hausse de l’humeur.

Étant donné l’amélioration apparente de l’humeur chez ceux qui ont pris de la curcumine dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont l’intention de mener une plus vaste étude pour examiner ce lien.

Trente volontaires de l’étude ont fait l’objet d’évaluations supplémentaires au moyen de tomographie par émission de positrons (TEP). Les chercheurs tentaient ainsi de déceler tout changement des niveaux des plaques amyloïdes et des signaux tau dans les tissus cérébraux – le genre de changements associés au déclin cognitif et à la perte de mémoire. Comparativement au groupe placebo, ceux qui ont pris Theracurmin quotidiennement pendant 18 mois ont eu beaucoup moins de signaux amyloïdes et tau dans les régions du cerveau qui jouent un rôle majeur dans la mémoire et l’émotion, notamment l’amygdale et l’hypothalamus.

 

Effet de la curcumine sur votre cerveau

La curcumine est un composé antioxydant qui aide à prévenir les dommages oxydatifs, y compris dans les tissus cérébraux.[2] Elle peut aussi inhiber la production de substances pro-inflammatoires, influer sur l’expression des gènes qui peuvent avoir un effet négatif sur la santé des neurones (cellules cérébrales) et améliorer l’élimination de la plaque amyloïde pour aider à soutenir la santé cognitive.[2],[3]

Des recherches antérieures ont également montré que la curcumine peut protéger contre les effets de l’endothéline-1 (ET-1), un peptide vasoactif lié à la mort des cellules de l’hippocampe (région du cerveau associée à la mémoire).[4]

Cette dernière étude a été publiée dans le numéro de mars 2018 de l’American Journal of Geriatric Psychiatry, ajoutant à la masse croissante de preuves portant à croire que Theracurmin, la forme la mieux absorbée de curcumine*, pourrait avoir d’importants bienfaits sur le cerveau à un âge avancé et tout au long de la vie.

 

 

Références :

[1] Small GW, et al. Memory and Brain Amyloid and Tau Effects of a Bioavailable Form of Curcumin in Non-Demented Adults: A Double-Blind, Placebo-Controlled 18-Month Trial. Am J Geriatr Psychiatry. 2017 Oct 27; pii: S1064-7481(17)30511-0.

[2] Daverey A. & Agrawal SK. Curcumin alleviates oxidative stress and mitochondrial dysfunction in astrocytes. Neuroscience. 2016 Jul 14; 333:92-103.

[3] Goozee KG, et al. Examining the potential clinical value of curcumin in the prevention and diagnosis of Alzheimer’s disease. Br J Nutr. 2016 Feb 14; 115(3):449-65.

[4] Stankowska, D.L., et al. Neuroprotective effects of curcumin on endothelin-1 mediated cell death in hippocampal neurons. Nutr Neurosci. 2017 Jun; 20(5):273-283.

*Des études scientifiques révèlent que Theracurmin est plus biodisponible, à doses égales, que d’autres formes dominantes† ordinaires et potentialisées de curcumine.
†Mesures effectuées à partir des données SPINS 2014